mardi 14 juin 2022

Fin de tournée en beauté !

 

Mercredi 8 juin :

Nous chargeons le camion ! Cela sonne comme la fin de notre tournée. Il y a comme une nostalgie qui se fait sentir.

Nous partons chez Éric qui nous accueille pour le concert du soir dans sa belle grande salle lumineuse.

Éric pratique des soins sonores avec des bols Tibétains. Quelle joie quand il nous propose une mini-séance à chacune avant le spectacle. C'est le dernier jour et on est crevé ! Fanny a mal à la tête et Camille est nauséeuse et son épaule lui fait mal. On se laisse porter par les sons envoûtants et puissants des bols et ça marche ! Le mal de tête disparaît, la nausée s'envole et la douleur à l'épaule diminue.

L’idée qu’Éric nous accompagne sur nos prochaines tournées nous effleure l’esprit, parce qu’en plus de soigner les artistes, il nous propose de faire un bain sonore et un mantra avant de commencer le spectacle. Ivan, son fils l’accompagne sur ce petit rituel de début.




Alors évidemment quand nous montons sur scène, le publique est là, bien présent, attentif et détendu comme nous.

Porté par cette circonstance, notre dernier concert est magique, on sent la belle connexion qui nous lie avec le public et nous sentons aussi que nous sommes vraiment tranquilles toutes les deux à l’intérieur et bien en phase l'une avec l'autre. On s’amuse, on se régale et on se lâche. Cela fait 3 semaines que nous sommes parties, nous sommes crevées, mais tellement chargées des magnifiques énergies et rencontres faites durant ce voyage.

Nous sommes vraiment reconnaissantes de la générosité des gens qui nous ont accueillis et soutenus durant cette tournée. Nous sommes reconnaissantes également d'avoir pris ce temps où nous avons pu nous délecter du paysage étourdissant des alpes en pédalant, nous baigner dans les rivières et les lacs en chemin. Nous sommes reconnaissantes envers nos vélos, fidèles destriers, qui nous ont portées et fait goûter à la lenteur de ce déplacement doux et à la sensation de liberté que cela procure. Oui tourner à vélo c'est possible et c'est facile !


Une fois le concert terminé, une belle petite fête s’est organisée avec une leçon de Bachata proposé par Valérie, la clé c’est le lâcher de hanches. Voici la photo délire avec celles et ceux qui sont restés à l'after !

Une petite nuit d’insomnie… Serait-ce l’excitation du retour ? Une accumulation de fatigue ? Ou ce Pù^$€= % de moustiques qui nous signifie sa présence insistante dans nos oreilles !!!

 

Jeudi 9 juin :





Cette fois, c’est bien l’heure du départ. Un dernier petit coup de regonflage de pneu du camion dont nous n'avons pas trouvé la fuite et c’est parti. Après une longue négociation interne, on décide à contrecœur de prendre l’autoroute... Mais on récupère notre chachou Manon sur le passage à Montélimar. On gagne du temps soit, mais faut le dire, c'est vraiment dégueulasse l'autoroute au niveau sensation de déplacement et connexion avec ce qu'on traverse. On regrette ces petites routes à travers la forêt, les montagnes, les arbres et l’ombre aussi. Il fait chaud et c’est redondant.


Nous arrivons à Boussens vers 19h.


Nous voilà de retour dans le Comminges, la région de notre accent chantant.

La boucle est bouclée. Fin de cette deuxième tournée à vélo de Chamel n°5.

Un énorme merci à vous toutes et tous qui pendant ces 3 semaines nous avez tant bien reçus, chouchoutés, vibrés sur nos chansons, vous êtes régalés de notre folie, vous qui nous avez partagé vos vies, vos projets, vos rêves et vos émotions.

Nous sommes crevées mais rechargées à bloc dans notre envie de continuer nos périples à vélo, de pédaler pour mieux vivre, chanter, danser, s'exprimer, nous retrouver, vibrer et nous aimer.


Alors encore un énorme merci pour cette fragrance d’amour partagée avec vous

À très vite les petits dromadaires et surtout. Pédalez, pédalez, pédalezzzz…..









 

mardi 7 juin 2022

Dernières étapes de pédalage


Le 30 Mai
Le lac d’Egbelette ce n’était pas dégueulasse…



On a pu bien se poser pour bouquiner face aux montagnes.

Le soir Claire Emmanuelle nous a proposé de faire une session de danse des 5 rythmes avec sa voisine.
C’est bien beau de pédaler mais il ne faut pas abandonner nos autres muscles !

C’était tellement bon de bouger son corps différemment que sur nos bicyclettes !
Et aussi de partager ce moment goûteux de sororité.


Le mardi 31 mai
Nous sommes parties le lendemain matin après la traite des brebis, qu’on n’a pas pu voir finalement...Notre objectif de la journée était de ne pas trop se mouiller…
Autant dire qu’on l'a raté.

                                                                        Avant la pluie...

 
.... Après



Le col de la placette n’a pas été si dur à monter mais la descente sous la pluie battante fut périlleuse.
Ce n’était pas facile surtout quand Fanny te dit : j’ai les freins qui grincent Camille !
Un pont à Voreppe nous abrite un peu pour sécher nos cuticules.

Nous longeons l’Isère pour arriver à Grenoble et nous perdre…
Oui c’était la journée galère.
En arrivant à Grenoble, nous nous sommes trompées d’adresse ce qui nous a valu une heure de plus de trajet.
Et, alors que nous étions déjà fatiguées et mouillées, Fanny a perdu les eaux (non mais n’importe quoi), Fanny a perdu Camille (voilà c’est ça la vraie histoire) lors d’une accélération dans un virage.
Heureusement après un petit quart d’heure de recherche nous nous sommes retrouvées sur le chemin !
OUF !
Nous avons retrouvé Joséphine qui nous attendait dans son mignon petit appart en rez-de-jardin.

Joséphine avait accueilli Fanny l’an dernier dans la collocation où elle habitait.
Elle travaille dans un chouette projet de restaurant associatif ou nous nous sommes invitées le lendemain.

Résultat de la journée, la harpe de Fanny a pris un peu l’eau et elle constate une égratignure due au frottement de la harpe sur la remorque.
Il va falloir optimiser notre chargement si on veut s’attaquer à la Bretagne !

Mercredi 1 Juin :

Fanny a commencé la journée par une réparation de son vélo.
Changement des plaquettes de frein avant arrières et réglages du guidon ! (On adore vous raconter des aventures techniques palpitantes !) Pendant ce temps on a rêvé dans la boutique sur tout le matériel super cher qu'on ne pourrait jamais se payer, les beaux vélos de course et les sacoches derniers cris qui elles doivent être bien étanche !

À midi nous nous sommes régalées au restaurant associatif « La pirogue » où travaille Joséphine.
Adresse : 1 Place de la commune 1870 à Grenoble.
À noter dans votre carnet de voyage un restaurant pas cher, copieux, tout fait maison et très accueillant !

Nous nous sommes rendus l’après-midi à la coloc jam Perrot pour le concert du soir.

C’était un plaisir pour Fanny de retrouver ce lieu magique : un souvenir de concert connecté aux éléments, cheveux dans le vent !
C’était rigolo car plusieurs personnes se souvenaient de ces détails…
On a joué dans une grange accueillante, ça faisait comme un cocon douillet.
C’était trop bon à la fin du concert de jouer notre dernière chanson en sautant pieds nus sur la couverture molletonnée du premier rang.

Chouette accueil encore pour notre spectacle.
On a fini la soirée à discuter sous la tonnelle actinidia.
Fanny se la pète parce qu’elle sait que c’est le nom de l’arbre du kiwi…
Camille croyait que ça s’appelait un kiwiyé….
Fanny ne lui a pas dit qu’elle l’avait justement appris l’année dernière en venant ici !

Le soir la chambre camion de Jam Perrot nous a bien accueillis.
On s’est laissé bercer par l’orage. Enfin surtout Camille qui ronflottait tranquillement. Fanny avait un peu peur quand même. Elle a été tentée de rallumer son portable pour faire la recherche suivante : Est-ce dangereux de dormir dans un camion pendant l’orage ?
Mais elle a fait ses exercices d’EFT et tout est rentré dans l’ordre.
Même dans la nuit elle est connectée à sa part de développement personnel !

Jeudi 2 Juin :

On rejoint la collocation de Correnc.
Mais en partant c’est le drame !!! Non pas quand même…
Fanny a juste crevé avec sa remorque !

Donc au lieu de suivre l’élan du départ, nous avons suivi
l’élan de la crève et avons changé allègrement notre pneu en chantant Pédaler ! Non ce n’est pas vrai non plus...
Mais il fallait bien créer une solution :-) !



Superaccueil à Corenc.
Une 50aine de personnes était au rendez-vous dans ce lieu magnifique. Une vue incroyable sur des montagnes dont on ne se rappelle pas le nom. Désolée Yann ton explication était parfaite mais on a des problèmes de mémoires.

C’était très agréable de jouer dehors dans ce cadre avec les bonnes odeurs de crêpes et galettes de Raphaël. Il nous a proposé une collaboration concert-crêpes…
On étudie sérieusement la proposition.
Si vous avez des idées de crépière à vélo écrivez-nous en MP !!!




Vendredi 3 juin :

Hésitations.

On reprend la route à vélo jusqu’à Lyon ?
On passe par où ?
On est crevée.
Le temps n’est pas clément.

Après concertation, on décide de rester à Corenc pour se poser et prendre un train pour rejoindre Lyon dimanche.

On rencontre les 8 personnes de la colloc de cyclistes.
Il y avait une 15 aines de vélos dans le garage.
Carine s’apprêtait à partir à Paris depuis Grenoble à vélo pour un mariage
Et (?, désolées on a oublié ton prénom) partait ce jour-là pour un périple à vélo de 2 semaines dans le Vercor.
Elle testait son nouveau vélo de voyage et profitait de ce premier voyage pour se préparer pour le grand qui l'attendait cet été. rejoindre Les Landes depuis Grenoble à vélo.

C’est sûr quand voyant ça, on s’est un peu culpabilisé de rentrer en train. Mais ça n'a pas duré longtemps, vu notre état de fatigue !

Le soir on est sorti manger à Grenoble. Quel plaisir de pédaler dans une ville très bien aménagée pour les vélos.

Dans le parc où on se trouvait on a croisé des militants d’Amnesty internationale qui faisait mémoire au massacre civil de la place Tian'anmen de 1989. Merci à eux pour leur témoignage qui a permis de nous nous reconnections à cette partie de l’histoire.

Samedi 4 Juin :

Tranquille à Corenc à bouquiner et à jouer de la harpe.

Fanny a rejoint Max un autre chanteur cycliste de La poursuite.
Il lui ramenait ses lunettes de cycliste qu’elle avait oublié à Belmont. Christian lui avait envoyé à Chambéry mais le jour de leur concert le colis n’était pas là.
Et comme Max qui habite Chambéry jouait vers Grenoble, ils se sont retrouvés pour qu’elle récupère ces lunettes.
Max était accompagné de Luna et Juliette.
AttysLuna de son nom d’artiste est rapeuse et avait joué la veille dans le même festival que Max et Juliette une comédienne avait traduit en langue des signes les textes de Juliette.
Un bon moment de partage autour de leurs chemins artistiques et un tirage de tarot !

Dimanche 5 Juin :

On repart pour Lyon.
Ou comment faire rentrer dans un train 2 vélos et 2 remorques très chargées.




Évidemment les remorques étaient trop grandes pour l’ascenseur.
Mais pile au moment où on s’apprêtait à les porter à bout de bras dans les escaliers, un homme nous a proposé de nous aider !
Merci beaucoup monsieur c’est quand même plus facile à trois !
Et merci aussi l’esprit de la fluidité dans les voyages à vélo qui nous accompagnait sur ce coup !
L’esprit a opéré aussi en gare de Lyon ou derrière les ascenseurs encore trop petit se cachait un accès direct en traversant les voies.
Il est interdit de reproduire cela chez vous !
Mais qu’est-ce que c’était pratique de pouvoir passer à gué sans avoir à galérer pour dételer nos remorques, prendre l’ascenseur...Etc.
Camille s’est un peu fait tirer les oreilles par l’agent de gare mais c’était gentil…

Nous nous sommes posées dans un parc tranquillement en attendant nos hôtes pour le soir.

Lundi 6 Juin :

Une journée tranquille à Lyon chez Véronique et Olivier de la famille de Fanny.
Fanny est allée récupérer son chargeur d’ordinateur oublié en début de tournée, c'est le 1er élément oublié, avec le pantalon de K-Way qui devrait arriver directement chez elle, ça fera 3 !

 

                                                 très belle avec ses lunettes mais un peu tête en l'air


Camille a continué à bouquiner.
L’après-midi on a un peu travaillé enfin surtout Fanny.

Le soir on a rejoint Fanny, (mais une autre !) du collectif La Poursuite à la Friche Lamartine.
La poursuite c'est un collectif d'artistes et de passionnés de vélo qui organisent des tournées à vélo et des festivals dont nous faisons désormais partie !
La friche est un super endroit alloué par la mairie de Lyon pour que des artistes ou associations artistiques puissent avoir des locaux de créations et de répétitions à bas coût.
C’était très joyeux de goûter à l’émulation de ce lieu.

Mardi 7 Juin :
C’est aujourd’hui !
On est monté récupérer le camion laissé à Bourg en Bresse en train ! Cela nous faisait très bizarre de voyager sans vélo, remorques ou bagages lourds. On s’est regardées plusieurs fois pour voir s'il ne  nous manquait pas quelque chose.
Nous voilà de retour à Lyon c'est aussi très étrange la sensation de ce voyage éclair du matin. On est plus habituées à faire autant de kilomètres en si peu de temps.
Voilà, la boucle est bouclée.
On finit de vous écrire et on se prépare pour notre dernier concert demain mercredi.



YOUPI !
On a hâte !








lundi 30 mai 2022

10 jours, 7 concerts et 203 kilomètres

Salut les petits dromadaires.

Comment allez-vous ?


Oui, ça fait plus d'une semaine que l’on ne vous a pas donné de nouvelles mais c’est qu’on pédale !

 Et il faut dire aussi que Fanny a oublié son chargeur d’ordinateur à Lyon. 

Mais nous sommes là, bien vivantes après quelques kilomètres pas toujours faciles.
 

Lundi 23 mai,
Nous avons pédalé jusqu’à Culoz. 

Après une petite escale dans le lac de Virieu le grand......


 

nos sommes arrivées au gîte, bien entendu, en haut d’une grande côte.
Même Fanny a dû pousser avec son vélo électrique. Mais grâce à cela elle a des pectoraux en béton maintenant !
Ouf, nous sommes arrivés pile avant l’orage qui a grondé toute la nuit.

Mardi 24 Mai.
Il faisait frais ce matin-là pour affronter les bonnes petites côtes matinales jusqu’à Seyssel. C’était plus agréable comme températures pour pédaler.
Il y avait le long de la via Rhôna (route cycliste le long du Rhône) des senteurs des plus exquises de chèvrefeuille du Japon.


On en aurait bien pris une petite bouture pour la ramener par chez nous.

Nous avons fait une bonne pause à Seyssel avec un resto anniversaire pour Camille. Ludivine qui nous accueillait le soir est venue à notre rencontre en voiture pour nous alléger du contenu de nos remarques pour que l’on puisse s’attaquer à la montée de l’enfer les remorques vides. Presque 10 kilomètres en montée raide. Même plus légère ça a été rude.



Nous avons apprécié notre arrivée dans la maison familiale des parents de Ludivine. Une magnifique vieille ferme savoyarde. On échange avec Josette et Émile sur leur parcours d’agriculteurs. Un élevage de lapins, puis des chèvres pour faire du fromage pendant une dizaine d’années. On parle de leurs terrains agricoles transformés en terrain constructible pour des maisons neuves, des voisins néoruraux qui se plaignent des mouches et qui sont prêt à faire venir un expert pour comptabiliser le nombre de mouches au mètre carré pour évaluer la nuisance de la bergerie voisine.
Le soir on se promène dans le jardin de Josette. Elle nous montre les petites cabanes des enfants en nous racontant leurs histoires, elle nous partage aussi ses essais et techniques de haies tressées en osier. Le grand cerisier est rempli de cerises. On s’en régale la panse !
La petite famille s’affaire pour nous recevoir, ils ont rangé toute l’ancienne chèvrerie pour l’aménager en salle de spectacle !
Tous les voisin.e.s et ami.e.s sont prévenus et répondent à l’appel.
C’est devant une belle assemblée familiale d´une quarantaine de personnes que nous donnons notre concert le soir.



Jeudi 26 mai
17 km jusqu’à Meythet qui commencent par 5 km de gros dénivelé. En même temps on devait s’en douter qu’en Haute-Savoie et bien ça grimpe !
Après un début de parcours difficile nous apprécions la longue descente pour arriver.
Nous laissons nos vélos à l’Ecrevis où nous sommes très bien accueillies par Mary et nous passons l’après-midi chez Juliette la cousine de Fanny. Retrouvailles joyeuses et petit plouf bien appréciable entre filles dans sa piscine.
Nous rejoignons l’Ecrevis en fin d’après-midi. Ecrevis : Espace Commun de Rencontres Extraordinaires Vecteur d’Idées à Suivre. C’est 40 collectifs et associations qui se réunissent. Ressourcerie, fablab atelier avec outils de menuiserie mis en commun, lieu d’événements et de concerts. On s’y sentait bien mais on a quand même eu un petit coup de découragement avant de monter sur scène due à notre fatigue physique des derniers jours.
L’énergie est revenue une fois sur scène portée par le public réactif dès la première seconde. C’est là qu’on se rend compte que l’énergie dépend de beaucoup de facteurs. Notre fatigue finalement nous a permis de lâcher le contrôle et de surfer sur la vague de notre vulnérabilité. Bref au final on s’est régalées et les retours du public enthousiaste et nous l’ont confirmé. On commence à vraiment se sentir bien dans la nouvelle forme de notre spectacle.



Jeudi 27 Mai :
Le lendemain on s’est régalé dans notre étape “plate” entre Annecy et La Bâthie c’était très émouvant de pédaler le long du lac d’Annecy on a vraiment été touché par la beauté et le grandiose ce paysage!!!


Camille a retrouvé son amie Charlene qui nous accueillait rencontrée au conservatoire de théâtre à Montpellier avec son bébé Sandro et son compagnon David. Un spectacle intimiste en plein cœur de la Savoie.
Les voisins invités qui ne vont jamais au théâtre ont été agréablement surpris et touché par notre duo déjanté. Nous, on se sent dans notre mission de vie d’amener le théâtre et la musique  avec nos vélos dans plein d’endroits différents et de se connecter ensemble à nos intérieurs le temps d’un spectacle. Défendre le sensible, l’imaginaire, la singularité d’être, nos réflexions existentielles universelles coûte que coûte malgré la crève naissante avec fièvre et frissons de Camille et l’allergie au soleil de Fanny ce soir-là.


Vendredi 28 Mai :
Charlène nous amène à Chambery vu notre état de fatigue on ne se sentait pas d’enchaîner 60 km plus le concert dans la même journée. Oui parfois il faut faire des choix entre kilomètres fatigue et spectacle. Nous voilà à Chambery. Nous passons déposer nos affaires à Bassens où nous logeons le soir. C’est Blandine qui nous accueille et que nous rencontrons. Collègue contrebassiste et chanteuse qui fait des tournées à vélo avec sa contrebasse.
Arrivée à l’Inukshuk le soir, Isabelle la responsable est un peu inquiète quant à la venue d’un public potentiel. Seulement deux tables sont occupées pour le moment. Comme nous avons du temps avant le concert, Fanny décide d’improviser à la harpe et de chanter quelques mélodies.



 Camille danse et une danseuse décide d’improviser quelque pas avec elle. Une maman avec son bébé s’approche de Fanny et son enfant se met à chanter joyeusement. Improvisations vocales mêlées aux babillements un moment hors du temps !
Isabelle avait raison d’être inquiète. Plus personne en terrasse à l’heure du concert. C’est clair qu’on ne pouvait pas rivaliser contre le match de foot diffusé en même temps dans le bar d’à côté ni contre le festival de musique dans la même ville ni contre le pont de l’Ascension. Mais Isabelle est là avec sa compagne et sa sœur… Vu qu’on est installé on décide de jouer une version courte du spectacle. Un passant s’arrête et profite de ce moment avec nous. Le moment était fort plaisant.



29 mai :
Nous devons nous rendre à Saint Christophe de la grotte où Claire-Emmanuelle nous attend pour passer deux petits jours de vacances repos. Ça fait maintenant 10 jours que nous sommes partis, 7 concerts joués et 203 kilomètres pédalés. En montant (oui car ça monte encore, ce jour-là !), nous croisons les camions et caravanes remplies de cyclistes partant pour le « Critérium du Dauphiné » une course cycliste. Leurs coups de Klaxons sont-ils des encouragements admiratifs ou des moqueries un peu sexistes ! On se pose la question. Claire Emmanuelle nous accueille dans sa maison perchée en chartreuse. Une belle petite communauté que nous découvrons, elle partage son habitat avec des éleveurs de brebis et leur famille. Un lieu vraiment inspirant où règnent la bienveillance et la bonne humeur. Après une bonne sieste, des coups de téléphone à nos familles et ou amoureux.ses, nous partons faire une petite balade champêtre. Waouh la vue en chartreuse est incroyable on en prend plein la vue



Lundi 30 mai :

Ce matin on vous écrit et cet aprèm on va au lac d’Egbelette pour vraiment profiter de notre pause.

À très vite pour la suite !

Merci pour tous vos retours, pour tous nos échanges pour vos rires, vos pleurs et vos émotions lors de nos concerts que l’on accueille comme des cadeaux.

Nos prochains concerts en région :

Mercredi 1er juin à Grenoble

Jeudi 2 juin à Corenc

Mercredi 8 juin à Lyon.

Envoyez-nous vos ami.e.s


dimanche 22 mai 2022

Premières étapes

 Coucou les dromadaires,

Comment allez-vous ?

Nous ça y est ! 

Nous sommes parties pour notre deuxième caravane à pédale !


 

Aujourd’hui c’était notre première étape à vélo 

entre Bourg-en-Bresse et Ambérieu en Bugey. 

Bien que crevées après une nuit difficile car nous avons eu très chaud, 

nous étions super contentes de remonter sur nos vélos en début d'après-midi.

Il faisait très chaud mais la rivière de l’Ain à Pont d’Ain,

 à mi-trajet, a bien rafraîchi nos petites fesses.




La veille nous étions à la ferme du Sougey 

entourées d’une belle équipe d’artistes et de bénévoles 

pour ce festival qui mettait le vélo à l’honneur. 

 

C’était un plaisir de rencontrer toutes ces personnes et de partager un moment de convivialité.

Camille a adoré le prototype de velo Harley Davidson !





On a aussi beaucoup apprécié la musique de Joubebike qui fait de la musique avec son vélo !



Son insta : www.instagram.com/joube_officiel

C’était chouette aussi d’échanger avec lui ce matin entre deux "crunchy crunchy" de cracottes sur nos parcours d’artistes et les tournées à vélo. Une chouette personne à suivre de près.


La veille nous étions chez Christian et Françoise à Belmont de la Loire. 

Tonton et tatas de cœur de Fannil qui connaissent ses parents depuis un bail, 

autant dire qu'on a été accueillie comme des reines !

On n’a pas de photos du concert mais on le garde dans notre peau !

 C'était une belle apothéose en dedans pour nous ce soir-là.

Le soir on a regardé les étoiles dans le jardin 

et on s’est régalé de s’y balader le matin pieds nus. 

Milles variétés de plantes aromatiques, des fleurs, 

des arbres et des petits coins poétiques où se poser.

Ça nous inspire à créer le notre.



On finit par le premier jour.

Après un long et bien chaud périple en camion à travers l’Aveyron et l’Auvergne nous sommes arrivées en cuvette lyonnaise a 1heure du matin. Il faisait très moite et lourd !

Le lendemain nous avons rencontré nos hôtes artistes de la coloc du palace Guichard. C'était inspirant d'être à leur côté et qu'elles nous parlent de leurs projets respectifs. Alice : chanteuse guitariste, illustratrice, autrice. Fanil l'avait rencontré via La poursuite.  Léna comédienne et Lise couturière créatrice de vêtements.

Le soir après le concert nous avons fait une jam avec celles et ceux qui sont restés. 

C’était magique de se connecter profondément via la musique avec des personnes 

encore inconnues deux heures auparavant !


Merci à vous toutes et tous pour ces moments de vie partagé ensemble.


A très vite pour de nouvelles aventures !

Camil et Fanil


Demain direction Culoz pour un prochain concert ce mercredi à Menthonnex sous Clermont



Les prochains concerts de notre tournée :

25.05 MENTHONNEX SOUS CLERMONT (74) chez les habitants
26.05 à 19h MEYTHET, (74), L'ecrevis
27.05 LA BATHIE (73) chez l'habitante
28.05 à 20h30 CHAMBERY, L'inukshuk
01.06 GRENOBLE, chez les habitant.e.s
02.06 CORENC, chez les habitant.e.s
08.06 LYON, 5eme, 19h30, chez l'habitant

 

Si vous voulez recevoir la newsletter de Chamel N°5 c'est ici :

S'abonner https://framalistes.org/sympa/subscribe/chamelnumero5
Se désabonner https://framalistes.org/sympa/sigrequest/chamelnumero5

 

vendredi 13 mai 2022

Caravane à pédales de Mai Juin 2022 !!!

 HELLO NOUS REVOILà

voici les dates de notre caravane à pédale de Mai et Juin.

On sera en région Rhône Alpes !

CHAMEL N°5 spectacle Fragrance d'amour.

Jeudi 19 Mai, LYON (3eme), 20h30, chez les habitantes du Palace Guichard !
Vendredi 20 Mai, BELMONT DE LA LOIRE (42) chez les habitants

La Caravane à pédale ou la 2ème tournée à vélo de Chamel N*5 !
Samedi 21 Mai, MONTREVEL EN BRESSE (01), 18h, Ferme du Sougey,
Le 25 mai à MENTHONNEX SOUS CLERMONT (74), chez les habitants
Le 26 mai, MEYTHET, à19h, ECREVIS, 36 rue de l'aerodrome
Le 27 mai, LA BATHIE, (73), chez l'habitante
Le 28 mai CHAMBERY, (73) à 20h, INUK SHUK, café vélo
Le 1 Juin, GRENOBLE, chez les habitant.e.s.
Le 2 Juin, CORENC (38), chez les habitant.e.s
Le 8 Juin, LYON, 5ème, chez l'habitant


lundi 15 novembre 2021

DERNIERES ETAPES ET FIN DE TOURNEE


Salut les petits dromadaires,
Nous vous avions laissé sur notre aventure en début de demi-tour et nous revoilà !
Après avoir fait le concert à Léognan, nous avons donc poursuivi notre périple avec un concert à Verdelais, chez Laetitia et sa famille. Un dernier concert sous une tente en extérieur et le reste de la soirée très convivial autour d'un brasero sous les étoiles. C'était joyeux d'entendre que certaines personnes du public connaissaient les paroles de Pédaler.


Nous repartons le lendemain pour Marmande où nous avons loué une chambre très agréable.
Mais, ce bel endroit était en haut d'une colline dont la dernière côte nous a achevé... Il a fallu se le gagner ce moment détente en sandales au coucher de soleil...


Le lendemain cap sur Aiguillon où nous avons eu la joie de retrouver Claudine qui nous a trouvé fatiguées par rapport à notre premier passage... Elle nous a super bien chouchouté encore une fois. Quel bonheur de lui raconter nos aventures devant un bon feu de cheminée. Le soir, Fanny nous a fait un petit extrait de son concert Harpeuse dans la belle salle en bois du haut de la maison de la même couleur que sa harpe ! On était bien là toutes les trois dans la semi obscurité, 3 femmes à vibrer à l’unisson…
Le lendemain, on continue notre route... le canal... très beau.... mais quelque peu rébarbatif au bout de 2 semaines et demi. Comme si ses lignes droites paraissaient plus longue qu'à l'aller. 

 Le soir, étape à Boudou, dans un mobil’home, qui, devinez quoi, se trouvait, ENCORE, en haut d’une colline très pentue. La montée paraissait interminable et à chaque nouveau tronçon, la pente devenait de plus en plus raide….Même Fanny avec son vélo électrique a dû le pousser car elle n'avait pas assez de puissance pour monter avec sa batterie et le poids de la remorque. C'était le moment sport de la tournée !Mais en y allant doucement, on a réussi l'épreuve ! 
Heureusement un délicieux gâteau aux pommes nous a accueilli à l'arrivée. Un goûter bien mérité avec  une vue magnifique sur le canal...


 Le lendemain une étape glaçante dans la brume... On a mit du temps à se réchauffer en arrivant chez Emma.. Heureusement que l'étape était courte.


 

Emma, vous savez la copine de collège de Fanny. A l'aller, elle regrettait de ne avoir pu organiser quelque chose faute de temps. Mais comme on revenait deux semaine plus tard, on a décider de le tente. Oendant qu'on pédalait donc, elle s'est jointe à sa soeur pour organiser un concert. En 2 semaines elles ont réussis à réunir une 50aine de personnes. On était trop excité de jouer devant tant de personnes ! Ce public chaleureux nous attendait dans une salle récemment rénovée pour accueillir des cours de Yoga, un lieux très cosy avec des tapis…YogaDrops une asso à découvrir qui accueille des groupes tout au long de l'année.

 Un superbe buffet partagé, de la bière artisanale et un public ultra motivé. Un pur bonheur.




Nous avons poursuivi le lendemain pour notre dernière grosse étape.
60km avec le vent de face.
C’était dur, on avançait à deux à l’heure.
Mais bon on savait que chaque coup de pédale nous approchait un peu plus de l’arrivée.
A l’arrivée à Roquette Annie nous attendait avec un bon repas et une chouette soirée d'échanges entre  femmes.



Vendredi 29 dernière étape. On relit Roquette à Gratens.
On passe par des chemins terreux dans les champs…. Assez sympa et bucolique mais bien physique. Il faut deux fois plus d’attention et de force pour passer par les bons endroits et éviter les cailloux. On arrive à Gratens avec une dernière montée bien costaud pour arriver chez Brune qui nous accueille.
On est rejoint par Alain, copain de Fanny ingé son et lumière qui vient nous faire la lumière….C’est méga confortable d’arriver et de savoir qu’on sera bien mise en lumière. Se glisse dans le public un journaliste du Petit Journal qui nous fait un petit article. Super contente pour Fanny de retrouver Brune une amie qu’elle connaîssait depuis l’âge de ses 13ans et qu’elle avait à peine croisée depuis.


 Nous avons rejoint ce soir là nos maisons et nous nous sommes retrouvées le dimanche 30 octobre pour un concert de clotûre à Mane pour fêter l'anniversaire de Manon. Une très belle scène nous attendais décorée de vélo !


 

Voilà, nous avons fini creuvée mais très heureuse de cette riche expérience.

UN ENORME MERCI à tout.e.s celles et ceux qui nous accueilli si chaleureusement et à nos valeureux destriers et remorques qui nous ont porté pendant ce voyage de 650km...

Maintenant un dernier concert nous attend pour finir l'année début décembre du côté de Boulogne sur Gesse. Après cela nous retournerons dans notre tanière pour composer deux dernières chansons et bien fignoler notre spectacle pour continuer nos tournées on l'espère au printemps.

 MERCI LES DROMADAIRES pour vos petits messages et mots de soutiens.

On revient bien vite !!!

Camil et Fanil




vendredi 22 octobre 2021

Arrivée à Bordeaux

                                          Alors les petits dromadaires, comment ça va vous ?


 

Nous nous étions quitté à la moitié de notre voyage. Mercredi soir nous sommes arrivées à RECUP'R à Bordeaux un lieu associatif qui propose des ateliers de réparation vélo et un atelier de couture. Quoi de mieux pour nous de jouer au milieu de toutes ces roues, ces pneus, ces guidons... univers inspirant qui plus est avec une équipe d'une extrême gentillesse et où la mixité sociale est belle. Un concert intime, parsemé de pluie, mais qui n'as pas entaché la bonne humeur du public.

https://recupr.org/


Le soir, nous sommes accueillies par Carole, Sylvain et Louise qui nous offre le gîte, où nous avons bien pu nous reposer. Car le lendemain nous n'avions "que 20 km" à faire. On en profité aussi pour faire quelques petites réparation de nos vélos. Merci aux conseils avisés et à la patience d'Alexandre qui est tellement passionné qu'on a tout compris. 

Nous partons donc ensuite pour Saint Médard en Jalles. Bon ben il fallait que ça arrive, nous nous sommes prise une petite averse digne de la Gironde. Celle qui mouille bien, mais ne dure que 10 minutes. Jusqu'à présent nous n'avions pas testé notre équipement anti-pluie. 

Fanil à vraiment un style à toute épreuve. 


De plus faire du vélo en ville c'est comment dire.... CHIANT ! c'est tellement agréable de respirer les gaz d'échappements, de sentir les voitures te frôler, et puis les feux rouges... il y en a beaucoup quand même !

Une fois arrivé chez nos hôtes, installation et concert. Car ce soir là c'est l'anniversaire de Frederic et une partie de sa famille est là pour lui célébrer. On était la surprise  : en nous voyant arriver il s'est posé des questions sur ce qu'on faisait ici. 

Aujourd'hui, nous quittons cette belle famille, pour rejoindre une autre famille au centre équestre du Lac Bleu de Léognan. C'est aussi pour nous une étape émouvante car c'est aujourd'hui que nous commençons à prendre le chemin du retour, car oui dans 8 jours nous serons de nouveau dans le Comminges.

A très vite pour la suite.

Bisoux

Fanil et Camil.